Les Gillardes

Patrimoine historique et loisirs

Le retour de Napoléon de l’Ile d’Elbe : étape à Corps

napole769on_250_01

Lorsque Napoléon atteint Gap, pour la première fois, la population l’acclame et la garde nationale lui rend les honneurs. « Enfin ! Nous sommes en France ! », s’exclame-t-il. La chaleur de l’accueil ne sera pas oubliée. Après avoir dormi dans une auberge, l’Empereur reprend la route, remonte le col Bayard, traverse le Champsaur sous les vivats des paysans et arrive au petit village de Corps : ici Cambronne a préparé le logement de l’Empereur dans une bâtisse, la gendarmerie de l’époque, située Grande rue.

Avant la nuit Napoléon se fera couper les cheveux et mangera une omelette. Il restera une phrase célèbre de Napoléon lors de ce passage à Corps : « Corpatus, je me sens ici comme chez moi ».

Une plaque commémorative, figure sur la façade de la maison : « Ici a logé du 6 au 7 mars l’Empereur  Napoléon revenant de l’île d’Elbe ».



La rencontre décisive

statueequestrenapoleonlaffrey_250_02La nouvelle du retour de l’exilé de l’île d’Elbe est parvenue à Paris. Louis XVIII ordonne de courir « sus à l’usurpateur ». Le Général Marchand dépêche un bataillon du 5e de ligne au devant des « brigands de Buonaparte ».

Mardi 7 mars après avoir traversé la Mure, Napoléon arrive à hauteur du lac de Laffrey. Cet endroit, de nos jours si apprécié des Grenoblois, va entrer dans l’Histoire.

Le 5e de ligne barre le passage. « Je ferai mon devoir » prévient Delessard, commandant du bataillon. Un membre du camp de l’Empereur prévient le commandant du bataillon : « Si vous faites feu, le premier coup de fusil sera pour lui ». Averti, Napoléon ordonne à sa troupe de rester l’arme au pied et s’avance, seul, à portée des fusils adverses. « Me voilà, soldats du 5e, reconnaissez-moi ! » Encore quelques pas. « S’il est parmi vous un soldat qui veuille tuer son empereur, me voilà ! » dit-il en ouvrant sa redingote. Personne ne tire, personne n’ose tirer. « Feu ! », hurle, seul, un officier royaliste, le capitaine Randon. Pour réponse un même cri jaillit soudain des rangs « Vive l’Empereur ! »



Maison natale de Mélanie

l1040179-copier_250_01On ne peut évoquer Corps sans parlé du pèlerinage de Notre-Dame de la Salette, qui est le 2e pèlerinage marial de France après Lourdes.

Le Sanctuaire de la Salette est situé au-dessus de Corps à 1.850 m d'altitude, au bout de cette route de montagne qui emprunte les Gorges de la Sézia.

Dans le village de Corps, on peut visiter les maisons natales des témoins de l'apparition de la Vierge Marie : le 19 septembre 1846, une « Belle Dame » était apparu à deux enfants de Corps, Mélanie Calvat, 14 ans et Maximin Giraud, 11 ans qui gardaient les moutons sur un alpage de La Salette. Une basilique néo-romane sera construite sur les lieux de l'apparition de 1861 à 1879.



Le Barrage du Sautet

dscf2982_250_02

Les retenues d’eau artificielles construites sur le Drac ont remodelé le paysage et diversifié les activités touristiques au sein de cette région alpestre.

Le lac du Sautet alimenté par le Drac (lui-même gonflé par la Severaisse), la Souloise (grossie par les grandes Gillardes, deuxième exsurgences de France  après la fontaine de Vaucluse pour leur débit) et les eaux dérivées de la Sézia est l’un des premiers barrages à avoir été réalisé en haute montagne.


Le bateau électro-solaire

bateau-visite-lac-sautet_250En contrebas du village de Corps, le lac du Sautet s’étend sur près de 350 ha à la croisée des départements des Hautes-Alpes et de l’Isère. 

Ce lac, aux eaux turquoises, situé à 765 m d’altitude, prolongé dans sa partie sud par les gorges de la Souloise, constitue une base idéale pour la pratique des activités nautiques telles que la voile, la planche, le canoë, la pêche et le bateau électro-solaire "La Souloise" qui vous emmènera à la découverte des merveilles du lac, notamment, les Cheminées des Fées, phénomène géologique rare.


La via-ferrata

via-ferrata

Le barrage du Sautet, avec ses 125 m de haut, est un lieu privilégié pour les vacanciers à la recherche de nature authentique et vous propose des activités vertigineuses.

Une tyrolienne et deux via-ferrata au dessus des gorges sont au rendez-vous ainsi qu’un mur école aménagé pour accueillir les petits et les grands qui voudraient s’initier à la via-ferrata.

En aval du barrage, une via–ferrata offre la possibilité aux sportifs de découvrir le canyon du Drac et la base de l’ouvrage de retenue d’eau.